Histoire du Brabant flamand

Origine

En 1432, la Halle aux draps de la ville est devenue le bâtiment central de l'université flamande de Louvain et l'est encore aujourd’hui. - © Rob Stevens

Le Brabant flamand est la plus jeune des provinces du pays puisqu'elle a vu le jour le 1er janvier 1995 suite à la scission du Brabant qui a donné le jour à la Région de Bruxelles-Capitale et aux provinces du Brabant wallon et du Brabant flamand. Par ailleurs, le Brabant flamand a une très longue histoire, qui remonte à l'époque où elle faisait partie du duché de Brabant et où l'interaction internationale était aussi vitale à la prospérité qu'elle ne l'est aujourd'hui.

Les origines du Brabant en tant qu'entité régionale se situent au 11e siècle avec la construction d'un château-fort à Louvain par le comte Lambert. Ses descendants élargissent ensuite les frontières du comté et donnent ainsi naissance au Brabant. Godefroid Ier y ajoute Anvers et reçoit en 1106 le titre de duc de Brabant. Quelque 180 années plus tard, Jean Ier de Brabant conquiert l'actuel territoire du Brabant septentrional (qui fait aujourd'hui partie des Pays-Bas), créant ainsi la région historique du Brabant.

Fondation internationale

L'hôtel de ville de Louvain, la capitale de la province, a été bâti en style gothique brabançon tardif entre 1448 et 1469. - © Milo Profi

Les premières traces d'échanges internationaux remontent au 14e siècle. C'est à cette époque que sont jetés les fondements d'une civilisation urbaine, basée sur le commerce international, la politique et la connaissance. Des marchands originaires de Bruxelles, Anvers, Diest, Tirlemont et Zoutleeuw commencent à intensifier leurs activités en Angleterre, en France et dans la Flandre voisine. Ils négocient la dentelle contre de la laine anglaise, du vin français, du sel et divers produits italiens. La dentelle est connue jusqu'à Constantinople et dans l'ancien Proche-Orient.

Entre-temps, le pouvoir politique est transféré à la ville de Bruxelles en plein essor, qui s'impose progressivement comme l'un des premiers centres économiques et politiques d'Europe.

Afin de compenser le déplacement du pouvoir politique à Bruxelles, l'ancienne capitale du Brabant, Louvain, se voit offrir une université par le Pape V en 1425. Aujourd'hui, l'université de Louvain est la plus ancienne université catholique du monde et la plus ancienne des Pays-Bas. Dans les années qui suivent, elle attirera les esprits universitaires les plus brillants, parmi lesquels Erasme, Vives, Vésale et Mercator.

Bref, le Brabant devient un pôle international avant la lettre grâce à la puissance de son commerce et de sa politique et à la richesse de son savoir. L'architecture gothique, illustrée par le splendide hôtel de ville de Louvain, témoigne encore de la période de prospérité que le Brabant a connue au 14e et au début du 15e siècle et qui contraste avec la pauvreté du reste des Pays-Bas et de la majeure partie de l'Europe encore caractérisée par une économie agraire.

Bourgogne et Habsbourg

En 1430, le duché revient à Philippe le Bon, qui est également comte de Flandre. A partir de cette époque, l'histoire du Brabant est indissociablement liée à celle de la Bourgogne, et plus tard, à celle des Habsbourg. Au fil des siècles, les frontières du duché de Brabant ne cessent de se rétrécir et en 1795, le territoire ducal est divisé en deux parties pour donner naissance aux provinces d'Anvers et du Brabant.

L'histoire récente

Le Bio Incubateur de Louvain est la pierre de touche de la biotechnologie flamande. Il se consacre intégralement aux sciences biomédicales et du vivant.

Après la Seconde Guerre mondiale, Bruxelles se positionne comme la capitale de fait de l'Union européenne, attirant ainsi d'innombrables lobbyistes et sièges de multinationales. Entre-temps, Brussels Airport se développe, ce qui lui permet d'accéder au rang de deuxième moteur économique de la Belgique et de constituer la principale porte d'accès internationale par voie aérienne. Louvain, pour sa part, devient le premier foyer d'innovation du pays pour la création de spin-offs universitaires, la recherche et les start-ups, ce qui entraîne un afflux de plus en plus important de talents internationaux depuis les Pays-Bas et même de Chine et d'Inde. Cette ouverture inhérente sur le monde fait du Brabant une région prospère et très cosmopolite.

Le 1er janvier 1995, la province du Brabant est subdivisée en trois territoires distincts consécutivement à la réforme de l'Etat, à savoir: Bruxelles, Brabant flamand et Brabant wallon. Le Brabant flamand se choisit Louvain comme chef-lieu de province et une nouvelle résidence est construite pour l’administration provinciale. Inaugurée en 2003, cette Maison provinciale moderne est en outre la seule de Belgique à servir de point de rencontre journalier pour des collaborations entre personnes issues de divers secteurs et origines internationales.

 

Top